Les Soufflaculs à Saint-Claude

En ce week-end du 16 avril 2016 une nouvelle édition des Soufflaculs jurassiens a eu lieu dans la ville de la pipe et du diamant., Saint-Claude.

Origine de cet espèce de grand carnaval ? On pourrait le résumer ainsi : des lutins « moyen-âgeux » habillés tout en blanc avec un bonnet de nuit blanc qui, équipés de soufflets, chassent le malin situé sous les jupes des femmes.

Depuis de nombreuses années les Soufflaculs viennent donc animer les rues de Saint-Claude, rassemblant la population locale autour d’un thème… Cette année le thème était « jeux et jouets ».

Je ne pouvais décemment pas rater cela !

 

Mais avant de commencer mon récit voilà à quoi ressemble un Soufflacul :

SOUFFLACULS 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici c’est un petit personnage en pâte d’amande réalisé exprès pour l’occasion par une boulangerie de la ville… Le temps d’une journée toute la ville se métamorphose et adopte les couleurs des Soufflaculs !

 

-> En route pour les Soufflaculs !

Sur la route depuis Clermont en ce vendredi 15, j’apprends à mon arrivée, que nous serons bien plus que simples spectateurs aux allures de touristes au défilé de l’évènement. Motivés et convaincus par les membres de La fraternelle (l’association culturelle de la ville), mes amis avec qui j’allais participer à la fête, mon duo comique comme j’aime à les appeler, acceptèrent de porter les masques et d’être au cœur même du défilé des Soufflaculs. Et puis, comme on dit, jamais deux sans trois, alors autant que je me joigne à eux.

 

La préparation à La fraternelle…

 

-> Les chars :

Le jour J, T-shirt et capes sérigraphiés sur le dos, grands masques colorés sur la tête, nous voilà au milieu de la cohorte de la Fraternelle en route avec nos chars vers le point de départ. En parlant des chars, notons que sur ceux de début et fin de notre colonie étaient évoqués de longs et poétiques messages sociaux, de paix et d’amour. Je retiendrai celui-ci :

« Je veux vivre dans un monde où les êtres sont seulement humains, sans autres titres que celui-ci, sans être obsédés par une règle, par un mot, par une étiquette ».

En voilà un aperçu :

SOUFFLACULS 2016 CHAR 1

 

Petit retour en image sur notre préparation :

SOUFFLACULS 2016 2

Le début de la fête …

 

SOUFFLACULS 2016 3

 

Ça y est on est prêts pour le défilé :

SOUFFLACULS 2016 CHAR 7

 

Autour de nous, fanfares et autres cohortes se mettent en ligne pour le défilé. Partout, des déguisements très réussis…

 

Petit aperçu des autres chars et fanfares...

Petit aperçu des autres chars et fanfares du cortège…

 

Et le fameux char du roi des Soufflaculs que l’on brûle à la fin de la journée (mais ça je vous en parlerai plus tard dans l’article 🙂 )

Le char du roi

Le char du roi

 

-> C’est parti pour le défilé !

Le défilé commence, un ciel agréable parsemé d’éclaircies a décidé de se montrer en cette période de giboulées printanières. Un beau moment de partage (de confettis surtout) avec le peuple san-claudien, l’esprit de franche camaraderie et les bienheureux sourires d’enfants et adultes semblent chasser la grisaille du temps qui passe bien loin de la ville.

Retour en image sur le défilé dans les rues de Saint-Claude :

 

SOUFFLACULS 2016 C'EST PARTI 4

 

SOUFFLACULS 2016 C'EST PARTI 3

 

SOUFFLACULS 2016 C'EST PARTI 5

 

SOUFFLACULS 2016 C'EST PARTI 8

 

-> Le roi qui brûle :

En guise de dernière étape des Souffl’, le Roi brulé. Introduit par un spectacle de feu & lumières et d’un petit feu d’artifice façon 14 juillet, arrivent finalement les Géants Noirs ! (ou de simples personnes en échasses pavés d’habits sombres). Ils mettent le feu au Roi, la musique traditionnelle des Soufflaculs retentit alors et marque le début d’une grande, belle et extrêmement décousue, farandole autour du noble roussi.

 

Le roi commence à brûler...

Le roi commence à brûler…

 

Mais l’étape inoubliable n’est pas encore arrivée… A mesure où sa majesté part en cendres, la fine brume qui a fait son apparition quelques minutes auparavant s’accentue jusqu’à atteindre la grande saucée générale.

Tout le monde a fui se mettre à l’abri, sauf les pompiers et une bande de 6 jeunes survoltés par cette grande tradition et qui semblent oublier que l’eau mouille.

Oui oui, c’est nous !

 

Merci aux Soufflaculs pour ces nouveaux souvenirs Francs – d’Comptoirs.

 –> En savoir plus :

http://www.montagnes-du-jura.fr/

http://www.maisondupeuple.fr/

Alex
A propos de l'auteur :

# Ce qu’il aime : le cinéma des années 20 à 70, la randonnée, les pays froids, les voyages en sac à dos, les maths appliqués, le football américain et le rugby, la danse de salon, les bons repas accompagnés de bon vin, la poésie, le pop art, Hemingway…
# Ce qu’il n’aime pas : ce qu’il ne comprend pas, les phénomènes de groupe
# Son hobby insolite : réparer les vélos abandonnés
# Son meilleur souvenir dans les Montagnes du Jura : la vue sur le lac d’Ilay depuis le Pic de l’Aigle, sous le soleil, avec un coloris bleu turquoise de l’eau
# Son endroit préféré dans les Montagnes du Jura : le Grandvaux et les vents violents qui le traversent



Voir les autres articles de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.