De Tahiti au Jura, le Cola d’Elixia

Entendons-nous bien : moi, le cola, à priori je ne suis pas fan. Et quand je dis cola, je dis tous ces trucs marrons foncés, froids et liquides, avec des bulles et plein de sucre, ou d’impression de sucre, selon que l’on choisisse une version light, zéro, max ou je ne sais quoi… Alors, quand Hugo Sublet, limonadier en chef de la maison Elixia m’a tendu un verre en m’annonçant fièrement le dernier né de la gamme maison, un « Cola artisanal premium aux extraits de vanille de Tahiti », je ne me suis pas immédiatement ni avidement jetée sur le produit. D’autant qu’autour de moi ce soir là, il y avait de jolis vins du Jura et du Bugey à déguster et que ça en revanche, je suis fan…

 

COLA EXLIXIA 1 HUGO SUBLET

 

Mais bon, Hugo est charmant, je suis curieuse de nature (et polie de culture), alors j’ai goûté. Et là, j’ai été bluffée. Un cola vraiment pas comme les autres! D’abord il a une jolie couleur ambrée-acajou qui fait davantage penser à un vieux rhum ou à un cognac hors d’âge qu’à un soda. Et puis il pétille de fines bulles qui ne vous piquent pas le nez ni ne vous donnent l’impression d’avoir avalé une bonbonne de gaz sous pression. Ensuite, et c’est sans doute là le plus étonnant, c’est vraiment rafraîchissant et à peine sucré. Et du coup, on capte tous les arômes, et notamment cette jolie touche de vanille annoncée sur l’étiquette. Juste en dessous de la mention « artisanal » et à côté du petit drapeau bleu-blanc-rouge, qui en plus de boire bon, rassurent sur le fait que l’on boit « made in France ». De la vanille donc, mais aussi une légère note épicée, la fraîcheur tonique des agrumes et pour finir, la douceur du caramel. Je sais, on se croirait dans une pub quand je dis ça, mais c’est vrai !

Voilà une boisson plaisir, gourmande et 100% naturelle. Jamais je n’aurais imaginé m’extasier un jour sur un soda parfum cola et j’ose à peine l’avouer à mon fils de 9 ans (à qui je l’ai fait goûter depuis et qui adore lui aussi !)

COLA EXLIXIA 3 cola

 

 

 

Hugo m’a expliqué que la recette s’inspire d’un vin de cola de 1931 réalisé par ses arrières grands-parents dans l’entreprise familiale. En l’occurrence, la limonaderie créée en 1856 par Faustin Girardet et transmise depuis de générations en générations (ici, la 6ème). Aujourd’hui implantée à Champagnole près d’Arbois, l’entreprise puise dans le massif jurassien son inspiration, son authenticité, son humour et ses eaux de grande qualité. Pour le reste, sucre de canne ou sirop d’agave, arômes naturels et recettes maisons composent la gamme Elixia. Une gamme impressionnante : nature, sapin, myrtille, fraise des bois, mirabelle, cerise griotte, mangue, passion, rose, fleur d’oranger ou chocolat, mais aussi une somptueuse et festive version pailletée d’or 24 carats, et désormais ce Cola Premium.

 

ELIXIA

 

ELIXIA 2

Le tout dans des flacons au charme fou.

Bref, des produits made in Montagnes du Jura qu’on adore !

«Et d’ailleurs, Hugo, tu peux me resservir un petit verre s’il te plait ? »

–> En savoir plus :

www.elixia.fr

Anne
A propos de l'auteur :

Anne

Ce qu’elle aime:  les belles histoires ! Rencontrer des gens, les écouter, comprendre leurs métiers, leurs passions, leurs vies, leur pays. Elle est aussi une fan de pique-nique. Elle aime poser sa nappe à carreaux dans une « salle à manger » grandeur nature. Anne aime se promener dans les villes, les mains dans les poches et le nez au vent. Elle aime aussi déguster des produits et des plats à l’endroit où ils naissent : un vin dans sa parcelle, un fromage dans sa cave d’affinage, un chocolat raconté par le chocolatier…etc. Les jolis décors et les belles maisons (hôtels, restaurants et chambres d’hôtes)

Ce qu’elle n’aime pas: la foule, le bruit des mobylettes, les appareils électroménagers…Les gens ronchons et blasés, qui ne s’émeuvent ni ne s’émerveillent de rien.

Son hobby insolite:  ne pas en avoir… sinon cultiver la gourmandise au point que les vignobles et spécialités culinaires guident souvent ses choix de voyages ou d’escapades. Et puis aller aux champignons sans pouvoir s’arrêter d’en cueillir. Ne le dites pas au garde-chasse !

Son meilleur souvenir dans les Montagnes du Jura: Une joyeuse semaine de vacances d’été avec sa tribu dans une ferme des Bouchoux. Un pique-nique nocturne et sous les étoiles avec un géologue qui lui a conté l’origine du massif entre deux gorgées d’un excellent Poulsard à température idéale.

Son  endroit préféré dans les Montagnes du Jura Voilà une question difficile. Un lieu est attaché à un souvenir, à une rencontre, à un événement. Et donc elle n’a pas un endroit préféré, mais une centaine ! Mais si elle ne devait en citer qu’un, ce serait peut-être les paysages si joliment vallonnés du côté des Molunes et de Bellecombes.



Voir les autres articles de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.