Les Soieries Bonnet, des fils de soie au fil du temps

La maison des Soieries Bonnet à Jujurieux dans l’Ain est aujourd’hui un musée de l’industrie et de la soie ouvert à la visite, après un peu plus d’un siècle d’activité. Figée dans le temps, l’usine-pensionnat présente une collection impressionnante à travers une histoire captivante.

 

Un passé glorieux

Une fois arrivées sur le site, notre guide commence par nous expliquer l’histoire de la Maison Bonnet. Entourée des bâtiments d’époque, l’âme du lieu revit à travers son récit et notre imagination. La Maison Bonnet naît à Lyon en 1810 et à Jujurieux en 1835, où le fondateur Claude-Joseph Bonnet décide de créer une usine-pensionnat dans son village natal, dans le Bugey. La manufacture regroupe lieux de vie et lieux de production, dans une organisation sociale et religieuse.

chapelle soieries bonnet

A son apogée au début du 20ème siècle, l’usine embauchait près de 2000 personnes dont 600 ouvrières internes. Ces pensionnaires étaient pour la plupart des jeunes filles envoyées par leurs parents, à partir de 13 ans. Une toute autre époque.

soieries bonnet

L’entreprise s’étend jusqu’à l’entre-deux-guerres en France et à l’étranger et attire les grands noms de la haute-couture. La crise de 1960 de l’industrie textile affaiblit grandement la Maison Bonnet, qui doit réduire ses charges au fur et à mesure jusqu’à fermer ses portes en 2001, alors qu’il ne restait plus qu’une vingtaine d’employés. Aujourd’hui, 3 anciens employés de l’usine travaillent actuellement pour le musée. Ils partagent leurs expériences et leurs savoirs-faire avec les visiteurs et grâce à ces témoignages, ils continuent de faire vivre l’histoire.

 

Du cocon à l’étoffe

Au fur et à mesure de la visite, nous découvrons toutes les étapes de la création du tissu. Nous commençons par le commencement : le cocon du ver à soie, qui forme jusqu’à 1.5 kilomètres de fil de soie. Nous nous dirigeons ensuite vers les ateliers de fabrication, où l’atmosphère nous plonge dans le temps : les tableaux, les outils de travail, les annotations des employés… Tout demeure authentique, comme si l’usine avait fermé la veille. On découvre les conditions de travail des anciens employés, à travers le récit de notre guide et par les machines d’origines, parfaitement conservées.

soieries bonnet

On comprend petit à petit les secrets de la fabrication du tissu, les différentes techniques utilisées à l’époque et la collection d’étoffes. Tout nos sens sont éveillés, la guide nous explique la spécificité de certains tissus et nous pouvons les prendre en main, afin de constater les différentes matières et sensations procurées.

soieries bonnet

Initiation aux métiers du tissage

Après nous avoir montré la « caisse » du chef d’entreprise, où les employés venaient chercher leur paye du mois, nous entrons dans l’atelier de tissage pour apprendre les bases du métier. Nous disposons chacune d’un métier à tisser, et après quelques explications sur le fonctionnement de l’appareil, nous expérimentons la technique du tissage. Le deuxième atelier, l’initiation à la peinture sur soie, met à l’épreuve notre imagination et nos talents « d’artistes ».

soieries bonnet

 

Informations pratiques

Adresse :  72 Clos du Musée, 01640 Jujurieux
Téléphone : 04 74 36 86 65

Elise
A propos de l'auteur :

Elise

Ce qu’elle aime: La pratique d’activités sportives, notamment la course à pieds et le cyclisme. Mais aussi les voyages, la lecture, les séries et les desserts.

Ce qu’elle n’aime pas: Les week-ends à ne rien faire !

Son hobby insolite:  Manger la pâte à gâteau crue…

Son meilleur souvenir dans les Montagnes du Jura: A 7 ans, quand j’ai décroché ma première étoile au ski à la Station des Rousses.

Son  endroit préféré dans les Montagnes du Jura: Les plages sauvages du Lac de Vouglans, méconnues des touristes où on peut se baigner en toute tranquillité !



Voir les autres articles de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *