Otour des Plantes

Anne est partie à la découverte des cosmétiques naturels fabriqués par Marie-Laure à Ilay dans les Montagnes du Jura

-> Les Tigresses Embaumées du Jura

C’est un tout petit pot, discret, tout simple, avec un couvercle blanc. Couvercle sur lequel on peut lire une jolie signature graphique « OP » pour « Otour des Plantes » et la mention du lieu de fabrication : 39150 Ilay.

En fait, c’est là que ce petit pot commence vraiment à m’interpeler.

D’Ilay, moi je connaissais le lac, les vestiges du prieuré bénédictin, mais pas « Le baume des tigresses ».

Car c’est ce qu’annonce l’étiquette : Baume des Tigresses même. Et avec des majuscules s’il vous plait !

-> Les bienfaits des cosmétiques Otour des Plantes

Bon, vous le savez, je suis curieuse alors évidemment j’ouvre le pot et mets mon nez dedans. Enfin, plus exactement au-dessus… Ça sent la citronnelle, le romarin, mais pas du tout cette odeur camphrée et puissante de mon autre petit pot à l’étiquette rouge de laquelle surgit habituellement un fauve en colère au milieu de tout un tas de mystérieux signes chinois. Derrière sa pile de petits pots aux couvercles blancs, une jeune femme sourit. C’est Marie-Laure Guerry. Une artisane qui créé et fabrique ses produits de soins et cosmétiques selon ses propres recettes.

Otour des Plantes crème

« Ça s’utilise comme le baume du tigre ! ». Je traduis donc : sur et pour presque tout ! Genre les petits bobos comme les piqures d’insectes, mais aussi pour soulager les douleurs musculaires, les rhumes, les migraines, les sinusites. J’ai aussi essayé sur les crevasses et petits dessèchements cutanés de l’hiver. Ça marche et ça sent bon. Car à la différence de son cousin le tigre d’Asie, notre tigresse jurassienne ne contient ni camphre ni paraffine (qui est quand même un dérivé du pétrole, beurk !), mais de la cire d’abeille, des huiles végétales et des huiles essentielles. Comme toute la gamme Otour des Plantes !

Car la belle Marie-Laure ne s’arrête pas à la production d’un seul petit onguent, non, non, non !

Otour des Plantes la créatrice

-> Otour des Plantes, une fabrication 100% naturelle

Dans son laboratoire de poche, elle imagine, recherche et produit des crèmes, laits et maquillages naturels à base d’ingrédients d’origine végétale et biologique. Des matières premières choisies dans un souci de qualité et de proximité et certifiées par Nature et Progrès.

Les huiles végétales qui entrent dans la composition des crèmes sont produites dans le Jura, la cire d’abeille est française, et les huiles essentielles proviennent directement du producteur (français pour la plupart).

Otour des Plantes la fabrication

Mais l’engagement éco-durable d’Otour des Plantes va encore plus loin comme me l’explique  Marie-Laure: « mes crèmes ne contiennent ni arômes, ni conservateurs. Les huiles essentielles qui interviennent dans la formulation en tant que principe actif, sont à la fois parfums et agents conservateurs. Évidemment il n’y a pas de tests sur les animaux et pour aller au bout de la démarche, j’ai choisi des emballages minimalistes, en verre et sans emballage carton ».

Quand cosmétique rime avec économique et écologique, moi j’adore…

Du coup, j’ai craqué pour la crème de jour à la rose de Damas et pour le soin nourrissant karité ylang. Et j’en profite aussi pour faire des petits cadeaux : la crème du jardinier au plantain pour maman, le coffret du sportif pour mon amoureux et le coffret douceur démaquillant et crème de jour toute fluide et fraîche au géranium pour ma grande sœur…

Une astuce : si on ne vient pas à Ilay, on peut même commander sur l’e-shop de la jolie Marie-Laure : http://www.otourdesplantes.fr/shop/

-> Plus d’informations

Marie-Laure Guerry
39150 Ilay
06 85 18 22 05
contact@otourdesplantes.fr

www.otourdesplantes.fr

-> Se rendre à Ilay

Anne
A propos de l'auteur :

Anne

Ce qu’elle aime:  les belles histoires ! Rencontrer des gens, les écouter, comprendre leurs métiers, leurs passions, leurs vies, leur pays. Elle est aussi une fan de pique-nique. Elle aime poser sa nappe à carreaux dans une « salle à manger » grandeur nature. Anne aime se promener dans les villes, les mains dans les poches et le nez au vent. Elle aime aussi déguster des produits et des plats à l’endroit où ils naissent : un vin dans sa parcelle, un fromage dans sa cave d’affinage, un chocolat raconté par le chocolatier…etc. Les jolis décors et les belles maisons (hôtels, restaurants et chambres d’hôtes)

Ce qu’elle n’aime pas: la foule, le bruit des mobylettes, les appareils électroménagers…Les gens ronchons et blasés, qui ne s’émeuvent ni ne s’émerveillent de rien.

Son hobby insolite:  ne pas en avoir… sinon cultiver la gourmandise au point que les vignobles et spécialités culinaires guident souvent ses choix de voyages ou d’escapades. Et puis aller aux champignons sans pouvoir s’arrêter d’en cueillir. Ne le dites pas au garde-chasse !

Son meilleur souvenir dans les Montagnes du Jura: Une joyeuse semaine de vacances d’été avec sa tribu dans une ferme des Bouchoux. Un pique-nique nocturne et sous les étoiles avec un géologue qui lui a conté l’origine du massif entre deux gorgées d’un excellent Poulsard à température idéale.

Son  endroit préféré dans les Montagnes du Jura Voilà une question difficile. Un lieu est attaché à un souvenir, à une rencontre, à un événement. Et donc elle n’a pas un endroit préféré, mais une centaine ! Mais si elle ne devait en citer qu’un, ce serait peut-être les paysages si joliment vallonnés du côté des Molunes et de Bellecombes.



Voir les autres articles de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.